Visite

Lyon Part-Dieu

Une visite de site pour s’interroger sur l’aménagement en milieu urbain.
Pour Réinventer la Part-Dieu, la Métropole de Lyon a initié un projet d’envergure, piloté par une structure dédiée, la SPL Lyon Part-Dieu, et conçu par des équipes pluridisciplinaires regroupées autour de François Decoster (l’AUC).

A la découverte du projet Part-Dieu
Depuis le temps des marécages de la « part Deu », aux fermes de la zone, et ce en passant par des multiples propriétaires, ces terres ont été en perpétuel renouvellement !
40 ans que la part-dieu se caractérise par son immense centre commercial, sa gare (et son pôle multimodal), son quartier d’affaires et la Tour Crayon, véritable symbole pour les lyonnais.

Réinventons la Part-Dieu, ce projet initié en 2010 par la Métropole de Lyon, piloté par la SPL Lyon Part-Dieu (depuis 2014) et conçu par les équipes de l’AUC (Autour de François Decoster) a pour ambition de rééquilibrer l’offre sur le quartier tout en confortant les atouts du passé. Augmentation et modernisation des espaces tertiaires, développement d‘une offre de logement en adéquation avec les attentes du marché, amélioration de la desserte en TC et modération de la place de l’automobile. Tout ceci en s’articulant autour de nouveaux espaces publics, plus ouverts, perméables aux usages, végétalisés … à vivre !

A l’origine, le schéma directeur prévoyait une grande part de logement sur cette zone, mais la décentralisation est arrivée et la cité administrative y a pris ses quartiers. C’est la saturation de la gare qui déclenche la réflexion globale sur le quartier. Pour les équipes, l’enjeu le plus difficile à atteindre est d’en faire un quartier à vivre ! En effet, « on part de loin, avec des éléments architecturaux forts et difficile à retravailler »

Une gouvernance multipartite & représentative

Travailler sur un quartier qui ne dort jamais nécessite de faire des choix en matière de gouvernance. Le choix d’impliquer les usagers dans la réflexion s’est imposé depuis les prémices de la Mission Part-Dieu. La difficulté restant de trouver le moment opportun pour le faire, et ce surtout lorsque l’on part d’une feuille blanche mais également de mobiliser des propriétaires /occupants qui dispose d’un foncier attractif. Dès lors, le projet Part-Dieu s’est façonné grâce à la participation de nombreux acteurs – facilitateurs permettant aux usagers de comprendre, de s’approprier et d’être force de proposition pour le projet.
+ lien vers Acteurs de la coproduction sur le site de la SPL Lyon Part-Dieu

Une analyse fine des prévisions pour apporter la juste solution

Pour prévoir et faire concorder l’offre tertiaire aux besoins identifiés, le pôle économique de la SPL Lyon Part-Dieu travaille en étroite collaboration avec les concepteurs.
En termes de mobilité on estime l’évolution des modes de transports, autour de + 400% pour le vélo, +100% pour les TC et +18% pour la voiture …. Cela explique les évolutions en termes de voirie sur la zone.
Les consommations énergétiques à l’échelle du quartier ont été évaluées par l’étude Transform montrant que les consommations pouvaient être les même malgré l’expansion.

Des difficultés à contourner pour faire

Comment faire co-exister le(s) chantier(s) et la vie d’un quartier effervescent ? Un des principales axes de travail a été la coordination des chantiers avec comme objectif : de coordonner les approvisionnements de chantier (horaires décalés), limiter l’empiétement sur l’espace public, encourager à la mutualisation (charte inter-chantier signée entre différents MOA) et travailler sur une signalétique efficace et évolutive pour accompagner les usagers. Pour cela, maquette numérique, poste de commande et de coordination mutiacteurs ont fait partie de l’outillage indispensable à l’avancement des travaux.

Autres points d’intérêts :

  • Performance énergétique sur le quartier : pas d’exigences particulières mais la plupart des investisseurs prviés sur le secteur exigent des certifications internationales de type BREEAM ou LEED®.
  • Énergie : raccordement au réseau de chaleur / froid (avec un point de vigilance sur le dimensionnement de réseaux) ; incitation à la réduction des consommations avant le recherche de sources d’énergie renouvelables
  • Eaux d’exhaures : minimiser le pompage et les obstacles à la nappe
  • Espaces publics / paysage : 30ha réaménagés (voies cyclables, cheminements piétons continus etc. La phase 2 initie la requalification des espaces pour le loisir, la pause (jusqu’alors plutôt des espaces fonctionnels) ; 4 essences d’arbres (ginko, cèdre, poirier, févier) choisies pour leur capacité à créer un effet « canopée » ; participation aux équipements publics demandée aux investisseurs (remplacement de la taxe d’aménagement)
  • Ambiances urbaines : attention aux vents violents qui s’engouffrent et fort potentiel ICU sur cette zone dont il faut tenir capte dans les propositions techniques

Programme

Thématiques : Quartier d’affaires, mobilité, espaces publics, mixité de fonction, usages.
10H-11H : Accueil et présentation à la Maison du projet
11H-12H : Visite

Attention nombre de place limité à 25 personnes.


Voir en ligne : Découvrir le projet