Réemploi

Avec près de 42 millions de tonnes de déchets issus du secteur du bâtiment produits annuellement en France, la pratique du réemploi des matériaux de construction doit être amplifiée ! Depuis 2019, VAD renforce ses actions sur cette thématique afin de passer d’une démarche de pionnier à une massification de la pratique. Différentes actions sont ainsi mises en œuvre, en s’appuyant sur les expériences et besoins de ses membres et partenaires, tout en se plaçant dans un cadre plus large d’économie circulaire et de frugalité.

Historique

En 2014, le thème du réemploi a été mis à l’honneur lors de la conférence de fin d’année « Construction et Aménagement durables face à la crise : se réinventer et s’ouvrir aux champs des possibles ». Julien Choppin, architecte et membre du collectif Encore Heureux, a présenté à cette occasion l’exposition Matière grise : Réemploi, matériaux et Architecture « consommer plus de matière grise et moins de ressources ». Ce sujet est également traité depuis 2014 dans le cadre de la formation « Matériaux et ACV », et plus spécifiquement depuis 2016 avec une intervention spécifique de Bellastock.

Depuis 2017, les actions ont été renforcées par le biais :

  • d’une veille appuyée (acteurs, initiatives, actualités, ressources…) et des rencontres spécifiques
  • d’événements dédiés, comme :
    • l’intervention du bureau d’études Tribu lors de l’atelier innovation de juin 2017 sur les actions possibles à toutes les phases du projet pour réduire, réemployer et recycler les déchets de chantier, dans le cadre du projet urbain Carré de Soie,
    • les différents ateliers et visites organisés lors du Congrès National du Bâtiment Durable ("Les stratégies de l’économie circulaire à l’échelle régionale : un outil pour la filière Bâtiment", "Economie circulaire : des politiques publiques aux projets", "Occupation temporaire et innovation au Carré de Soie"),
    • la présentation des activités de Minéka lors du forum adhérent 2018,
    • la visite de chantiers innovants, comme dans le cadre du projet ACMUTEP.

Il s’agit également de contribuer aux différentes politiques publiques, en particulier lors de la participation au groupe de travail BTP du Plan régional d’action d’économie circulaire (PRAEC) de la Région AURA ainsi qu’au Comité territorial stratégie métropolitaine économie circulaire de la Métropole de Lyon.

Par ailleurs, VAD expérimente le réemploi dans ses propres actions, par :

  • la création du mobilier par le collectif Pourquoi Pas !? pour le Congrès National du Bâtiment Durable à base de plateaux en TRESPA sauvés de la benne à ordure par l’association Mineka,
  • la confection de pochettes d’ordinateurs et de porte-cartes de visite avec les bâches récupérées à l’issue du CNBD, avec l’appui de la Maison du Vélo et de la Bricolerie.

En 2019

Un écosystème du réemploi en construction à l’échelle régionale
Un état des lieux des pratiques a été réalisé ainsi qu’une réunion avec les adhérents et partenaires le 21 mai, en présence de Marc Serieis de l’ICEB/Albert & Co. Cela a permis de mettre en avant une forte demande de la part des professionnels de massifier le réemploi, ce qui implique de se professionnaliser afin d’être moteur dans la démarche. Le réemploi est associé à de multiples bénéfices (environnemental, économique, social...) mais les questionnements sont nombreux : marchés publics, assurance, logistique, temporalité, etc. Néanmoins, des retours d’expérience de projets émergent ainsi que des initiatives (plateformes physiques et numériques, expérimentations à grande échelle…) et des bonnes pratiques : lot réemploi, guide technique, association du bureau de contrôle le plus en amont possible.

La fabrication de synergies, facteur clé du réemploi !
Pour apporter des premiers éléments de réponse, un atelier organisé le 10 septembre a mis en avant des retours d’expérience de projets de réemploi (curage sélectif d’un hôtel, l’Autre Soie). Des acteurs (plateforme, entreprises spécialisées…) ont également présenté leurs actions, permettant ainsi de poser les premières briques pour la construction d’un écosystème favorable au réemploi en Auvergne-Rhône-Alpes. La fabrication de synergies étant au cœur de la démarche, VAD a également été identifié comme un acteur clé pour sensibiliser les professionnels, partager et diffuser des retours d’expérience, mettre en relation offre et demande, mener des actions de lobbying et proposer un espace de travail collaboratif.

En 2020

Afin de poursuivre la dynamique, divers événements sont organisés en région et une action collective est structurée en 2020. La réunion de lancement du 20 février a permis de définir la feuille de route suivante :

  1. Promotion (événements, visite, recensement de projet, mise en place d’un projet démonstrateur)
  2. Montée en compétence et formation (analyse des projets, travail collaboratif, recensement et développement de formations…)
  3. Connaissance de la filière (recensement des acteurs mobilisés sur le réemploi, mise en relation gisement potentiel et chantier)
  4. Soutien de la filière (réalisation d’un argumentaire, soutenir les filières locales et entreprises du réemploi)
  5. Prise en compte du réemploi dans les volets normatif, assurantiel, réglementaire et lobbying

Réunions

  • 20/02 : Réunion de lancement : définition de la feuille de route
  • 16/04 : Réunion n°2 : répartition des actions au sein des membres de l’action collective
  • Prochaine réunion : le 19/05 de 14h à 16h.

Sélection de ressources
>> Retrouvez une sélection de ressources sur le réemploi des matériaux de construction <<

Contribuez !

  • Vous souhaitez témoigner sur un projet, faire part de votre retour d’expériences...
  • Vous êtes adhérent à VAD et souhaitez être inscrit sur la liste de discussion gt_reemploi_vad framalistes.org ?
    Contactez-nous !

Vos contacts : Claire Vilasi et Julie Pardon