Conférence

Assemblée générale et conférence de fin d’année

Vers des territoires désirables « constats d’aujourd’hui et perspectives pour demain » animée par Juliette Nouel avec Thierry Paquot, Emeline Bailly, Mathieu Couttenier et Reynald Feracci.
Bilan de l’année, programme 2020, prospective et sujets innovants

programme
13h30 : Accueil des participants
13h45-15h15 : Assemblée Générale
15h15-15h45 : Pause
15h45-17h45 : Conférence
17h45-19h : Cocktail

Vers des territoires désirables "constats d’aujourd’hui et perspectives pour demain"
Conférence animée par Juliette Nouel, journaliste :

  • Le désastre urbain, Thierry Paquot, philosophe de l’urbain, auteur d’une soixantaine d’ouvrages sur l’urbanisation, l’écologie et les utopies.s
  • La ville sensible, Emeline Bailly, chercheur en urbanisme, CSTB
  • Un autre regard du local au global, Mathieu Couttenier, enseignant-chercheur à l’ENS de Lyon
  • Libres et autonomes ensembles, Reynald Feracci, Hameaux Légers et Frugalité Heureuse ?

Juliette Nouel
Journaliste spécialisée sur les enjeux environnementaux (climat-énergie-biodiversité). Travaille également pour de nombreuses ONG environnementales. Animatrice-formatrice de La Fresque du Climat.

Désastres urbains, les villes meurent aussi, Paris, La Découverte, coll. « Cahiers libres », 2019
Grands ensembles, centres commerciaux, gratte-ciel, gated communities et « grands projets » sont les principaux dispositifs architecturalo-urbanistiques qui accompagnent l’accélération de l’urbanisation partout dans le monde. Cette enquête montre – visites de lieux et de bâtiments, romans, essais, travaux techniques, films ou rapports officiels à l’appui – comment ils façonnent l’uniformisation des paysages urbains, amplifient les déséquilibres sociaux, économiques et écologiques et contribuent à l’enfermement et à l’assujettissement de leurs habitants. Sans compter qu’ils se combinent aujourd’hui aux catastrophes dites « naturelles » (ouragans, tsunamis, séismes, inondations…) pour créer une instabilité et une dangerosité sans équivalent historique. Il vise à fournir des outils critiques pour les contester et faire advenir dans un avenir proche des alternatives architecturales, des expérimentations urbaines et des modes de vie ouverts et libérés.
Source : www.editionsladecouverte.fr

Oser la ville sensible, Cosmografia, 2018
L’ambition d’intégrer des approches « sensibles » est de plus en plus valorisée dans les discours sur la ville. Les politiques y voient un enjeu de promotion d’une ville attractive, les professionnels une réponse aux critiques des aménagements trop fonctionnels et spéculatifs, les citoyens un enjeu de réappropriation locale. Elle exprime le besoin d’une pensée urbaine plus respectueuse des personnes et des liens, affects et ressentis qu’elles portent à leurs lieux de vie. À partir des résultats de la recherche-projet Fabrique ACTive du paysage (FACT) menée à L’Île-Saint-Denis, les contours d’une nouvelle conception urbaine plus sensible se dessinent. Pendant 3 ans, FACT a révélé des lieux et paysages par des interventions urbaines artistiques. FACT a fait émerger le langage spatial du sensible, l’expérience sensorielle et émotionnelle des lieux, et l’expression de concepteurs et artistes. Des micro-paysages ont été mis en lumière selon des protocoles scientifiques et d’intervention urbaine singuliers à la croisée de l’art et de l’urbanisme. La ville sensible ose se penser.
source : www.cosmografia.fr

Mathieu Coutennier
Titulaire d’une chaire de recherche IDEX, est actuellement enseignant chercheur à l’Ecole Normale Supérieur de Lyon (Gate) et affilié au Center for Economic Policy Research (CEPR). Il a obtenu son doctorat à l’Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne en novembre 2011. Ses travaux portent essentiellement sur les déterminants économiques de la violence et des conflits civils et sur l’impact des ressources naturelles sur le développement économique. Ces travaux ont donné lieu à de nombreuses publications dans des revues scientifiques nationales et internationales. Ils lui ont aussi valu un prix de thèse de la chancellerie de Paris ou encore d’être nominé pour le prix du meilleur jeune économiste (le cercle des économistes / Le Monde) en 2019
A découvrir "L’impact des ressources naturelles sur le développement" : ICI sur Rue89

Hameaux Légers
Hameaux Légers est une association qui facilite le développement d’écohameaux d’habitats réversibles, accessibles financièrement et en lien avec les territoires qui les accueillent. L’association accompagne des porteurs de projet de Hameau Léger sur 4 axes :

  1. Constituer et pérenniser un collectif d’habitants harmonieux et engagé pour créer et habiter le hameau léger.
  2. Identifier un lieu propice à l’installation légale du hameau léger et s’intégrer et répondre au mieux aux besoins du territoire.
  3. Choisir une structure solide et sécurisante et rendre le projet réellement accessible financièrement grâce notamment avec son fonds de dotation Patrimoine d’Autonomie.
  4. Concevoir et construire ensemble un écohameau harmonieux, abordable, autonome énergétiquement et constitué d’habitats réversibles, qui n’artificialisent pas les sols.

Cette démarche permet de dissocier la propriété de l’habitat de celle du foncier. Elle permet également à des jeunes actifs, des familles et des jeunes retraités de s’installer dans des zones rurales, avec un mode de vie tourné vers l’humain et le respect de l’environnement. Enfin grâce au fonds de dotation,les personnes les moins favorisées peuvent devenir propriétaires d’un habitat sain et écologique.
Reynald Feracci est signataire du manifeste "frugalité heureuse" et anime un groupe local Rhône-Auvergne de signataires.
En savoir plus