Atelier

Pitch me if you can

Focus confort d'été, adaptation au changement climatique & santé/bien-être

En partenariat avec la Scop les 2 rives

Pour la première année, un atelier croise les expériences des professionnels engagés dans les formations de VAD et dans la formation DDQE (« Développement Durable et Qualité Environnementale ») de la SCOP Les 2 Rives. Il s’appuie sur un format original et dynamique, « 5x10x20 » (5 retours d’expériences de 10 minutes chacun sur une base de 20 diapositives uniquement visuelles), et permet de requestionner les pratiques, avec un focus sur les sujets de confort d’été, d’adaptation au changement climatique et de santé/bien-être.
La restauration collective et l’arbre en milieu urbain sont deux des cinq thématiques traitées.

Développement durable et bien-être dans la restauration collective

La restauration collective génère une forte activité et de nombreux déchets, et consomme beaucoup d’énergie et d’eau. Pour concevoir un restaurant collectif, il faut définir les besoins et les attentes de toutes les personnes qui participent à la vie de l’ouvrage, incluant les besoins nutritionnels et les méthodes de production. Pour favoriser le bien-être, un cadre permettant pleinement d’exercer sans contrainte physique doit être défini. Il est en effet constaté que les espaces techniques sont parfois peu fonctionnels (encombrement, pièces aveugles, etc.).
Chaque zone de travail (plonge, laverie, etc.) dispose de fonctions spécifiques, il est important de travailler zone par zone afin de déterminer leurs enjeux associés à des recommandations, comme la réalisation d’une implantation du matériel favorisant une bonne circulation du personnel, un accès privilégié à la lumière naturelle, la réalisation du local cartons au plus proche de la zone de réception, etc.

Planter des arbres, oui, mais pas n’importe comment !

Les apports de l’arbre au développement durable de la ville sont nombreux : climatisation, gestion écologique de l’eau urbaine, préservation et amélioration des sols. L’arbre étant un être vivant, il a des exigences vitales et doit s’adapter aux nombreux facteurs écologiques (climatique, atmosphérique ou biotique). En milieu urbain, il est nécessaire d’améliorer la condition des arbres, ce qui passe par l’augmentation du volume de terre disponible, la végétalisation et la protection du pied des arbres, l’amélioration de la qualité des sols, par exemple avec du paillage végétal qui protège les sols et limite l’évapotranspiration.

Programme

Des expériences prospectives, iconoclastes voire inédites en termes de bâtiment et d’aménagement durables sur :

  • Mettre la dimension humaine au cœur d’un projet architectural : prise en compte des interactions des usagers avec leur environnement spatial (dimensions physiologiques, psychologiques et sensorielles) et relationnel (communication et collaboration)
  • Comment concilier santé/bien-être et développement durable dans les équipements de santé
  • Arbre et climat urbains
  • Démarche bioclimatique pour le confort d’été (exemple de l’Esplanade de Grenoble)
  • Développement durable et bien-être dans la restauration collective

... & des discussions conviviales autour d’un cocktail