GT Aménagement

Approche globale et transversale des enjeux du durable appliquée à l’aménagement du territoire

La vocation du groupe est de s’appuyer sur l’expertise et les retours des professionnels pour encourager la prise en compte du durable dans les modes de bâtir la ville et dans la façon d’appréhender le territoire tant sur le plan de l’urbanisme opérationnel que réglementaire.

Pour mener à bien ses missions, le GT organise 2 à 3 petits-déjeuners débats par an ainsi que des rencontres de groupes métier. Le groupe participe à l’exploration des thèmes via un atelier de co-production et organise la restitution de ses réflexions. Cette restitution se décline en une production et un petit-déjeuner débats en présence du GT et d’intervenants apportant un éclairage.

Sujets traités :

Usages, densification, PLUI & loi ALUR, ville lente, agriculture urbaine, renouvellement urbain, écoquartiers : modes de vie et modes de faire, conception et gestion durable des espaces, approche sociale de l’urbanisme, labels et indicateurs dédiés aux aménagements, territoires ruraux, îlot de chaleur urbain et confort en ville, l’aménagement frugal, le périurbain, la fabrique de la ville solidaire, dynamiques territoriales hors métropole etc

La chronotopie, comme nouveau sujet d’exploration !

Les petits-dej débats digitaux ont rassemblé une grande diversité de profils et des personnes de tout horizon. En effet, la crise sanitaire que nous traversons, assortie des contraintes liées au confinement (1h de vagabondage accordée par jour dans un rayon de seulement 1km), a éveillé les consciences sur la qualité de notre cadre de vie de grande proximité, que cette proximité soit spatiale ou temporelle  ! Quels sont les profils de voiries, réseaux de communication, services, espaces naturels, paysage, offres en commerces, solidarités à ma disposition à cette échelle ? Finalement, «  fait-il bon vivre chez moi  ?  ».

L’éclairage de Claire Revol, a été très enrichissant pour le groupe de part, l’histoire (rien n’arrive jamais vraiment par hasard !) mais aussi grâce à une ouverture sur des enjeux que nous n’avions pas à l’esprit : l’importance de la structure rythmique, le rôle de la récurrence, le temps de respiration et l’espace qui doit le permettre, la tendance à « remplir temps et espaces » qui peut être un non-sens, l’universalité du temps, le marqueur social etc.

La facilitation graphique, réalisée par Camille Lamouille, nous a permis de synthétiser les échanges.

Une publication ludique (illustrée), synthétique (pour faciliter la lecture), documentée (pour apporter des réponses opérationnelles), modulable (les pages et sections pouvant être utilisées indépendamment ou compilées) et pérenne (enrichie dans le temps par de nouvelles fiches)

Vous souhaitez rejoindre cette réflexion ? (cliquez sur le bouton en haut à droite)
Vous souhaitez partager votre expérience de la chronotopie (témoignage ou opération) votre témoignage d’acteur ou votre opération ?

Votre contact : Naïma Brazi